Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 00:42
Mon nouveau métier de journaliste qui regarde des matches de foot en se grattant le nez m'empêche d'avoir une vie sociale digne de ce nom. Je drague néanmoins un confrère des faits divers très occupé lui aussi puisqu'il prépare un dossier sur la vie secrète de Batman et Robin.

En exclusivité, les premières photos :

burka.JPG

diarrhee.JPG

haiti.JPG

joubert.JPG

vincent-mc-doom.JPG

moustique.JPG

sapin-de-noel.JPG
Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:28
Repost 0
Published by Myblack - dans Le monde en 2030
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 23:17
Ou l'histoire d’un turbulent adolescent plongé dans le corps d’un adulte.



Délégué d’une classe de Terminale, le petit Nicolas, 17 ans, a bien du mal à exister face à ses petits camarades tous plus grands que lui. Meurtri par les remarques incessantes ("et souvent injustifiées", précise le critique cinéma du Figaro) sur sa taille ridicule, le héros de « 17 ans encore » se réveille un beau matin dans le corps d'un semi-athlète de 54 ans président de la République.

Ce curieux concours de circonstances ("le seul qu’il n’ait jamais réussi" précise le critique cinéma de Marianne) va l’entraîner dans un univers inconnu où le stress de sa jeunesse deviendra strass, où l’atmosphère viciée de la classe deviendra tour à tour vicieuse, crasse et classe.

Sortie aujourd’hui sur les écrans français, cette comédie est portée par un acteur au talon déjà très prometteur - six centimètres - et révélé par son rôle dans la comédie « High School Musical », des studios Disney, où il jouait l’un des sept nains.


Le personnage a gardé de son transfert d’un corps à un autre son impétuosité juvénile, qu’on distingue de-ci de-là dans plusieurs scènes. Lors de la gigantesque bataille de purée qui ouvre le film, son dynamisme vient ainsi à bout de tous ses adversaires, dont le plus redoutable : la dame de la cantine. Jouée par Ségolène Royal, une semi-débutante révélée dans le court-métrage « Un tramway nommé Désirs d’avenir », elle reviendra par à-coups dans le film, comme un running-gag à l'effet comique incontestable.

Emporté par la fougue, Nicolas Sarkozy conquiert alors Panam, Panam, Panam puis l'Hexagone entier, sous les yeux d'un François Bayrou contraint au redoublement dès le premier tour (son 5 en gym et son 7 en françé-euh ne pouvant rattraper son 18 en opportunisme).


C’est un enfant de sept ans qui se retrouve quant à lui plongé dans le corps de François Bayrou (à droite, en orange). Sa disparition tragique survenue peu après l'élection présidentielle est l'un des passages les plus poignants du film.



Bien sûr, on est si frappé par l’insouciance de cet héros branché sur 100 000 volts que l’envie de le débrancher durant une prise ou deux gagne parfois la salle. Mais les perpétuels rebondissements et les policiers équipés de Taser Gun nous poussent à rester en place.

Bousculé, l’adolescent mue et se découvre, de découvertes en découvertes. Les premiers émois amoureux, lorsqu’il sort avec Carla Bruni, la plus belle fille du lycée. Les seconds, en voyage de mer à Clermont-Ferrand en compagnie de Brice Hortefeux. La confrontation avec les médias, souvent difficiles, comme dans cette scène tragique où Nicolas insulte le rédacteur en chef ajdoint du magazine 20 ans parce qu'il lui aurait volé ses Lego.

Mais « 17 ans encore », c’est aussi l’amitié. Brice, évidemment, mais aussi Xavier, qui inspire cette réplique à notre héros « C’est toujours pratique d’avoir un copain un peu gros, il sert de bélier pour entrer dans l’amphi. » Xavier, mais aussi Jean-Louis, qui l’initie aux pratiques illicites (l’alcool, l’écologie chez la droite, les rencontres du Valenciennes FC). Jean-Louis, mais aussi un fils avec lequel la complicité, même âge aidant, s’installe rapidement.

Zac Efron interprète Jean Sarkozy avec classe, Armani et élégance.



« 17 ans encore », pour Nicolas, c’est aussi la fin des booms sur BB Brunes, remplacés par du Didier Barbelivien plus vraiment brun. C’est la fin des voyages à l’arrière de la Twingo de maman, des fiches de lecture à rendre avant jeudi prochain, des jupes insolentes qui se refusent aux mains.
C’est le début d’une nouvelle vie, celle, selon le critique cinéma du journal Libération, "d'un adulescent qui a grandi trop vite"


Repost 0
Published by Myblack - dans Politique
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 20:04

La natalité des Allemands connait de sérieux problèmes d’érection, au point de les menacer de disparition d‘ici douze générations. La France, elle, hisse le drapeau.

Les bébés teutons se font rares : 34% des femmes allemandes âgées de 35 à 49 ans et détentrices au moins d'un master n'ont pas d'enfant, et seules 32 % d'entre elles en ont deux, raconte le Figaro.

Si 26% des femmes sans diplômes possèdent trois enfants ou plus, la natalité pour 2008 enregistre une baisse de 1,1% par rapport à 2007, avec seulement 675 000 nouvelles layettes recensées. Des chiffres très éloignés de ceux de la France, à la fécondité en nette progression (de 1,98 enfants par femme en 2007 à 2,02 en 2008).

Selon les projections, poursuit le Figaro, la France devrait dépasser l'Allemagne comme pays le plus peuplé d'Europe avant 2050 alors que les Allemands pourraient avoir disparu dans douze générations.

Loin de nous l’idée de se réjouir d’une telle nouvelle. Mais, en ces temps de crise, tout est bon à prendre pour redonner du baume au cœur au drapeau bleu-blanc-rouge. Un monde privé d’Allemagne et d’Allemands auraient en effet des conséquences positives pour la France.


La France dans douze générations ?



Tout d'abord la paix, enfin, pour l’Alsace et la Lorraine, et la possibilité pour la France de récolter de nombreuses terres habitables, au prix d'une petite guerre face au reste de l'Europe qui occupera nos centaines de milliers de chômeurs. Sans oublier l'accès à la Mer du Nord et à ses tant désirées baignades frigorifiques.


L’hégémonie de la saucisse de Strasbourg, ensuite, libérée de la féroce concurrence de sa rivale de Francfort. Quelques milliers d’emplois crées en Alsace s’ajouteront alors au menu pour asseoir cette domination en Europe. Et tenter de contrer dans le reste de l’univers la suprématie de la saucisse de Shanghai, qui d’ici douze générations aura envahi l’Amérique, l’Afrique, l’Asie et les colonies de la Terre établies sur Mars.

La fin de l’immigration de la culture allemande, qui depuis bien trop longtemps pervertit notre jeunesse : Nina Hagen et ses frasques télévisuelles, l’Inspecteur Derrick, à des années lumières du talent d’un Navarro, Karl Marx, à des années lumières du talent comique de Groucho, les Tokio Hotel, à des années lumières du Carlton de Cannes.

La disparition naturelle de la moustache, espèce aussi menacée que l’orang-outan, le phoque moine et les comédies musicales à succès. Selon une source proche de la WWF, la survie des moustaches dans la nature est grandement menacée par la déforestation et le braconnage. Les derniers foyers de peuplement connus sont l’Allemagne (81% de la population mondiale de moustaches), les meetings de José Bové (18,99%) et la chambre à coucher de Christine Boutin (Christine Boutin).
 

Repost 0
Published by Myblack - dans Actualité
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 09:28
Que fait le Docteur House une fois les lumières de la télévision éteintes ? C'est simple : il écrit ! L'Anglais Hugh Laurie, qui l'incarne à l'écran, délaisse de temps en temps ses remarques chatouilleuses et cyniques pour la plume. Avec une réussite incontestable : plus de 100 000 exemplaires de son roman 'Tout est sous contrôle' ont déjà été vendus en France depuis le 22 janvier, d'après France Soir.

'Tout est sous contrôle', le roman d'Hugh Laurie, aux éditions Sonatine.
'Tout est sous contrôle', le roman d'Hugh Laurie, aux éditions Sonatine.


Publié par les éditions Sonatine, ce roman d'espionnage narre avec humour les péripéties d'un ancien militaire, Thomas Lang. Version française de 'The Gun Seller', sorti en 1996 en Grande-Bretagne, il occupe la deuxième place du dernier classement Ipsos - Livres Hebdo, toujours selon France Soir.


Et les Français, dans tout ça ?


Inspirés par la réussite d'Hugh Laurie, plusieurs acteurs de l'Hexagone ont franchi le pont séparant le monde de la littérature à celui de la télévision. Protagoniste d'Une famille formidable, Anny Duperey écume ainsi la distribution des écrits du bac de Français depuis quelques années.

Parmi ces quatre affirmations d'héros de la télé bientôt ou déjà plongés dans l'édition, une seule est vraie. Serez-vous capable de trouver laquelle ?


VRAI OU FAUX ? Léo Castelli de Plus belle la vie lance un thriller
Léo Castelli
Voilà ce qui arrive quand on prend pas le temps le matin de bien se raser


Pierre Martot, alias le capitaine de police Léo Castelli dans Plus Belle la Vie, marche sur les pas de Stephen King. Son premier thriller sortira en juin et aura comme personnage principal un flic du sud de la France plongé dans un gigantesque trafic de stupéfiants orchestré par la mafia andorrano-chinoise dont l'un des membres est en réalité un serial-killer bègue fan de Mireille Mathieu. Un scénario qui serait tiré, selon plusieurs magasines spécialisés, de celui de la prochaine saison de la série culte de France 3.

VRAI OU FAUX ? Julie Lescaut plagie Léon Tolstoï

Julie Lescaut
"Halte-là! Je vous y prends à fuir en plein milieu de l'épisode !"


Lectrice assidue de Guerre et paix pendant les repas du tournage de Julie Lescaut, Véronique Genest en a tiré un livre très personnel sur son combat face au poids. Une version régime de celui de Tolstoï, réputé il est vrai par sa lourdeur (1572 pages). Il contiendrait d'après les critiques plusieurs morceaux de phrases garanties sans conversateur et écrites sans son nègre habituel.

VRAI OU FAUX ? Louis la Brocante recycle 99 francs, de Frédéric Beigbeder.

Louis la Brocante
Attention : Numéro surtaxé 0.80 centimes la minute


Généreux dans l'âme mais aussi près de ses sous qu'un Auvergnat, Louis la Brocante s'apprête à sortir un remake de 99 francs, soit le budget effet spéciaux de chaque épisode de la série. En début d'année, Victor Lanoux aurait rencontré Frédéric Beigbeder au cours d'une soirée Nokia de la capitale. Ayant sympathisé avec l'acteur, Beigbeder lui aurait cédé les droits de son roman en échange d'une prochaine apparition dans la série.

VRAI OU FAUX ? Mimie Mathy planche sur un essai philosophique.

Mimie Mathy, de Joséphine ange gardien
Mimie Mathy, future géante de la littérature ? (blague soufflée par Hell Man)


L'héroïne de Joséphine ange gardien avait un temps hésité à écrire un roman ésotérique sur le modèle du Da Vinci Code de Dan Brown. Elle serait finalement en pleine écriture d'un essai philosophique sur la "Conscience télévisuelle, la rationalité logique et la science de la télécommande chez la ménagère de moins de cinquante ans, d'après Hegel."

VRAI OU FAUX ? Jean-Claude Convenant de Caméra Café réédite le Marquis de Sade.

Jean-Claude Convenant, de Caméra Café
Jean-Claude Convenant, apercevant pour la première fois la coiffure de Lulla Paf


Particulièrement porté sur les choses de l'amour, Yvan Le Bolloc'h a réédité l'année dernière la sulfurique oeuvre du Marquis du Sade. Seul changement apporté par l'interprète de la série : l'apparition d'un cahier central réunissant plusieurs photos suggestives de Maéva et de Sylvain, deux de ses collègues de bureau.


(D'après Le Post)


Repost 0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 18:57

Après avoir lamentablement échoué aux tests de recrutement pour intégrer la rédaction du magazine 20 ans par la faute d’un MSN défaillant, j’ai finalement trouvé un autre refuge en la personne d’un site internet d’informations.

Le meilleur du web français, et de loin, pour plusieurs raisons :

 

- La première : son rédacteur en chef lit ce blog.

- Il y a également d’autres raisons mais elles pèsent peu comparativement à la première.

 

Pour le convaincre que je suis « in », je l’ai diaboliquement ajouté dans mes contacts Facebook. Ainsi, il me pense suivre la dynamique de l’Histoire alors qu'en réalité je n'utilise ce site que pour écrire des noms de stars avec du hachis parmentier.

 

Le temps qu’il remarque que je ne suis pas vraiment un journaliste, j’aurais suffisamment parasité sa page d’accueil en y plaçant foultitude de mes propres articles pour multiplier par vingt mon pouvoir d’achat (en visiteur unique/mois TTC). Et s’il s’aperçoit que je glande sur Facebook ou poste sur mon blog pendant les heures de boulot, je lui répondrai simplement que cette démarche s’inscrit dans une optique de « professionnalisation personnelle de mes capacités d’interaction avec le web ». Je dirais ça en agitant les bras et en endossant un sourire complice mais déterminé, comme Olivier Besancenot, et ça passera comme une lettre à la poste.

 

J’en profite pour remercier mes fidèles pour les commentaires élogieux de mes deux dernières interviews. Il est possible, à l’avenir, que je les multiplie, davantage dans l’idée de me faire du blé en les publiant sous forme d’un recueil que par réel goût de la chose. Il faut croire que la niche est porteuse.

 

Sans transition, je reçois aujourd‘hui Bo, le nouveau chien d‘Obama.

  

  Bo, le clébard du mec le plus influent du monde.

 

 

- Bo, ça fait quoi d’être le nouveau chien de Barak Obama ?

- J’en peux plus, c’est horrible. 

- Ah bon ? Pourquoi ça ?

- Ils m’ont foutu un collier de fleurs autour du cou, ils m’ont demandé de prendre des poses grotesques, de sourire béatement, tout ça pour satisfaire la curiosité des journalistes ! Et je vous raconte même pas la honte que j’ai en me promenant dans la rue ! Je peux même plus pisser tranquille ! Est-ce qu’on photographie Brad Pitt ou Matt Damon lorsqu’ils pissent en pleine rue ? 

- Brad Pitt et Matt Damon, non, mais avec Britney Spears c’est déjà arrivé.

- Hier je téléphonais au chien de Nicolas Sarkozy, il se foutait de moi à cause des titres des journaux et des sites internet sur mon compte. « Bo fait le beau pour les Obama », Le Monde. « Un First Dog à la Maison Blanche », Le Nouvel Obs. « Obama : il fait le Bo ! », sur M6.Fr. « L’Amérique bascule du côté obscur », dans Chat magazine.

- Nicolas Sarkozy a un chien ?

- Ouais, Fifi. Il est cool, Fifi. Le poil brun. Un basset du Mans.

- Ah, François Fillon. Mais le fait d’être le premier chien portugais élu à la Maison Blanche n’est-il pas un bon signe pour la démocratie américaine ?

- Ouaf-ouaf. 

- C’est de la langue de bois, là.

- C’est un sujet délicat, je préfère ne pas trop m’étendre sur le sujet alors qu’il y a un terrain plein d’herbe là-bas pour le faire, venez, c’est plus convivial.

- Nous ne sommes pas suffisamment intimes pour nous rouler dans l’herbe.

- Allez quoi, un peu d’herbe de temps en temps, ça fait pas de mal… Vous êtes Républicain ou quoi ?

- Pas du tout, je vais très bien. Ainsi donc, vous êtes un chien d’eau ?

- Un quoi ?

- Un chien d’eau. Je lis partout que vous êtes un chien d’eau portugais.

- Ah non, c’est une erreur de traduction de la part des interprètes. J’ai du faire un ouaf-ouaf dont le sens n’a pas été bien saisi. Non, je suis un fardeau, pas un chien d’eau. Ca n’a rien à voir.

- En effet, oui.

- Disons que j’ai des problèmes urinaires et une double personnalité : je me prends à la fois pour un chien et pour Jean-Marc Morandini.

- Vraiment ? Et comment se manifeste votre côté « Jean-Marc Morandini » ? Par des grognements intempestifs ?

- Non, je vous l’ai dit : j’ai des problèmes urinaires. Enfin ça aurait pu être encore pire. Une copine de Paris se prend pour la directrice de la rédaction de France 2 depuis près de cinq ans. Personne n’a encore remarqué la supercherie.

- Je vois pas…

- Arlette Cabot.

- Mon dieu.

- C’est affreux, hein ?

- Le jeu de mot l’est, en tout cas. Mais, sinon, euh… Vous m'avez destabilisé, c'est malin.. Euh... Non la question sur le lancer de bâton d'Obama, on s'en... Obama est-il un chien d'infidel... Non plus... Ah, parfait. Alors : Bo, qu’admirez-vous le plus chez votre nouveau maître ? Son charisme ?

- Pas du tout. Barak est même ridicule quand il me pique à ses filles pour m’agiter en l’air et me faire « OUH BAH QU’IL EST BO MON BO BEN OUI BEN OUI BIDI-BIDI-BIDI »

- Il fait « Bibi-bidi-bidi ? »

- Ah c’est autre chose que « Yes, we can ! », c’est certain.

- Lol ouais j’imagine Sarkozy en meeting, dire « Je suis le président du bidi-bidi-bidi », lol ! « Travaillez plus pour bidi-bidi-bidi plus ! »

- C’est pas spécialement drôle.

- Très bien. Vous admirez sans doute ce que représente Obama, dans ce cas ? Un espoir pour le monde, le premier président noir des Etats-Unis ?

- Oui ben en parlant de ça, moi qui ai grandi dans une famille de Braga disons, bon, peu favorable à la diversité, j’avais une autre vision du personnage. On n’arrêtait pas de me rappeler qu’il était noir, comme s’il n’avait été élu président qu’à cause de cela. Hé ben j’ai été super déçu lorsque je me suis aperçu qu’il ne portait pas d’os dans le nez.

- Enchaînons. Vous aimez sa beauté, alors ?

- Pas vraiment.

- Son look ?

- Ses pantoufles, au grand maximum.

- Ne me dites pas que rien ne vous impressionne chez Barak Obama !

- Oh, si. Il arrive à se lécher les couilles. Ce geste symbolique est la preuve de sa volonté d’ouverture. C’est le seconde personne de ma connaissance qui arrive à le faire.

- La seconde ? Et qui est la première ?

- Sarah Palin. 

Repost 0
Published by Myblack - dans Actualité
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 15:24

 

 

Alain Destrem a crée la polémique en comparant Ségolène Royal à une femme de ménage parce qu’elle portait un boubou bleu. Femme de ménage du député UMP depuis quatre ans, Jeanne Bouvier, en équilibre sur un escabeau, lui passe un savon. Enfin dès que la baignoire sera terminée.

 




« Jeanne Bouvier, quelle est votre réaction après la sortie de votre employeur Alain Destrem ?

- Attendez il reste du gras, là. Vous pouvez me passer le Cif ?
- Lequel ?

- Celui au citron.
- Celui-là ?

- Il est jaune. Comme du citron.
- Ok je l’ai. Tenez.

- Merci. C’est quand même pas croyable autant de saleté sur une si petite baignoire.
- Jeanne, vous me dites quand vous êtes prête.

- Voilà. Bougez-pas, je termine. A yé. Allez-y.
- Jeanne Bouvier, quelle est votre réaction après la sortie très remarquée d’Alain Destrem ?

- C’est inadmissible ! C’est une offense à toutes ces femmes qui souffrent au quotidien dans des conditions déplorables, dans des endroits si insalubres que la main propre de l’homme n’y est jamais allée.
- Oui, ces femmes africaines qui ne…

- Ah non, je parle des femmes de ménage ! Nous comparer à Ségolène Royal est un acte hautement condamnable et blessant. Je lui réclame dès maintenant des excuses pour cet amalgame douteux, ou au moins une petite prime de printemps.
- Je crois qu’il se moquait davantage des femmes en doudou que des femmes de ménage. Bruno Julliard a d’ailleurs assimilé ses propos à du racisme. Est-ce également votre ressenti ?

- Oh non. Monsieur Destrem est tout sauf quelqu’un de raciste. Pour preuve, sa Mercedes est noire. Et l’argent qu’il me verse l’est aussi.
- Vous comprenez la réaction de Bruno Julliard ?

- Je connais très bien la femme de ménage de ses parents. Elle m’a dit que le petit n’en pensait rien et qu’il ferait mieux de ranger ses jouets avant qu’ils ne reviennent. La semaine dernière elle a même retrouvé des Lego dans le siphon de la baignoire.
- Et que dit de son côté la femme de ménage de Ségolène Royal ?

- Paola ? Elle est très contente, j’imagine. Le contraire m’étonnerait.
- Vous ne lui avez pas parlé ?

- Je ne parle pas avec les traîtresses.
- Les traîtresses ?

- Paola discrédite notre mouvement depuis trop longtemps. Nous avons coupé les ponts.
- Votre mouvement ? Quel mouvement ?

- L’UMP. Je suis militante à l’UMP.
- Vous êtes de l’UMP ?

- La majorité des femmes de ménages sont à l’UMP. Le parti a obtenu la majorité aux dernières élections. Il faut lire les journaux mon bon monsieur au lieu de les étaler dans la cuisine pour faire pisser le chien : l’Union pour les Mocassins sur le Parquet a obtenu 68% des suffrages en juillet dernier.
- 68 % ? C’est énorme.

- C’est normal. Les mocassins sont beaucoup moins salissants que des baskets pleine de terres. Utiliser des mocassins constitue un gain de temps considérable et accroit notre productivité de 15%. Grâce aux mocassins, nous nettoyons moins pour gagner plus.
- Et la femme de ménage de Ségolène Royal est également militante à l’UMP, donc ?

- Attendez, ne bougez pas…
- Oui ? Hé, que faites-vous avec ce plumeau ?

- Vous avez une tâche sur le nez, bougez pas, voilà.
- J’ai envie d’éternuer.

- Désolé, je suis une militante engagée. Pour répondre à votre question, notre mouvement connaît quelques divisions à l’heure actuelle. Nos leaders n’arrivent pas à s’unifier autour d’un programme commun. Certains prônent les mocassins sur le parquet, d’autres trouvent que ça fait con, les autres ne jurent que par l’Ajax… Les écologistes réclament carrément des produits d’entretiens biodégradables ! Et pourquoi pas des fers à repasser fonctionnant à l’énergie solaire, pendant qu’on y est !
- Dans quel camp vous situez-vous ?

- Je soutiens Martine. C’est une femme de ménage formidable, vous savez. Elle a une expérience du terrain considérable. Elle a lavé des centaines d’immeubles entiers à Lille à la seule force du poignet.
- Depuis quand Martine Aubry est femme de ménage ?

- Ah mais je parle de Martine Pinson, la femme de ménage de Martine Aubry. Elle incarne l’avenir. Elle a toujours été en avance sur les autres. C’est la première à avoir compris qu’il était plus efficace de récurer de haut en bas plutôt que de bas en haut !
- Mais pourquoi travaillez-vous pour monsieur Destrem alors ?

- C’est la crise. Faut bien bouffer. Evidemment, on rêve tous de faire les ménages de Martine Aubry ou de Marylise Lebranchu, mais seules quelques rares privilégiées y parviennent.

- Et la femme de ménage de Ségolène Royal ?

- Monique est complètement folle. Faut la voir, vraiment, lorsqu’elle parle à ses vitres en agitant les bras et en criant « Propreté ! Propreté ! Propreté ! » C’est ridicule. Elle croit vraiment qu’elles vont se nettoyer toutes seules ? Puis c’est facile d’accuser les autres quand on est même pas fichue de plier correctement des chemises ! Moi mes chemises sont peut-être de droite, mais au moins elles sont pliées !
- Sur l’échiquier politique des femmes de ménage, vous la situez comment ?

- Très gauche. Elle est tellement maladroite qu’elle renverse des vases lorsqu’elle passe l’aspirateur ! Il n’y a que ses fautes de français qui soient récurrentes ! Mais la pire c’est Françoise.
- Françoise ?

- Françoise Mélenchon.
- Elle travaille pour Jean-Luc Mélenchon ?

- C’est la femme de Jean-Luc Mélenchon. Elle était bijoutière avant de tout envoyer valser et de devenir femme de ménage. Elle n’a pourtant aucun talent dans ce secteur-là. On n’arrête pas de le lui dire : « Françoise Mélenchon, pas les torchons et les serviettes ! », mais faut qu’elle insiste. C’est la gauche de la gauche, Françoise.
- Et Sarkozy ?

- Ne me parlez pas de lui ! Il veut nettoyer les banlieues au Karcher ! Au Karcher, vous vous rendez-compte !
- C’est du racisme, oui.

- Ca signifie surtout la mort de notre métier ! Qu’allons nous-devenir, si l’Etat décide de se passer de nos services pour nettoyer les banlieues ? C’est la mort du métier, monsieur ! La mort du métier !
 - Et si vous deviez comparer Carla Bruni à un détergent, lequel choisirez-vous ?

- Par contre je suis vraiment désolée mais je dois passer l’aspirateur, là. Je vais encore me faire engueuler sinon. Puis faut pas que je me fâche avec madame Bruni, y a ma fille qui fait des ménages à l‘Elysée.
- Très bien. La prochaine fois que vous la verrez, pensez malgré tout à lui dire d’enlever la grosse tâche qui occupe les lieux depuis 2007.

 

Repost 0
Published by Myblack - dans Politique
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 10:14
La loi Hadopi en passe d'être adoptée, la France revient cinquante ans en arrière, à une époque où télécharger les vidéos érotiques de Sheila adolescente sur le minitel était passible de peines lourdes. Mais, alors que la Ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel suscite de toute part une tempête de critiques, je suis en mesure de prouver que tout est de la faute de son fils Kevin. Interview vérité.


Kevin Albanel, un jeune homme abusé


« Kevin Albanel, vous avez 17 ans. En tant que fils aîné de Christine Albanel, soutenez-vous la loi Hadopi ?
- Pas du tout. Les parents c’est tous des cons, et ma mère c’est une conne. De toute manière je lui parle plus, elle m’écoute jamais. Elle abuse trop.
- En avez-vous parlé à la maison ? Au moment de manger, par exemple ?
- Ouais mais elle veut rien comprendre, c‘est abusé ! L’autre jour elle a préparé des haricots alors qu’elle sait que je déteste les haricots. C’est pas comme si j’aimais pas du tout les légumes, non, les choux-fleurs, les betteraves, j’en mange, pas de problème, mais des haricots c’est trop abusé quoi ! Avec mon frère on avait voté pour les frites, elle est passé en force sans écouter nos arguments !
- En somme, c’est anticonstitutionnellement abusé ?
- Ouais voilà c’est le mot : abusé.
- On vous sent remonté.
-  Ouais. J’ai tellement la haine que j’ai entamé une grève de la faim, comme Jean Lassalle. Je touche plus aux haricots.
- Puisqu’on parle de Modem, n’est-ce pas absurde de risquer la prison pour avoir téléchargé True Colors de Cindy Lauper ?
- Si. Totalement. D’autant plus que la version de Christophe Willem est bien meilleure.
- Les sanctions ne sont-elles pas disproportionnées ?
- Un peu. Mais ça sert à rien de faire la vierge enfourchée. Ca fait un an que ma mère me dit « Si tu continues à télécharger tu vas finir en tôle. » Alors que si je faisais tourner Emule pour me servir en Didier Barbelivien, elle dirait rien. C’est abusé.
- Quelle est l'ambiance dans votre classe ? Les autres vous regardent-ils d'un autre oeil depuis quelques semaines ?
- Les autres ils me regardent pas.
- Vous êtes quelqu'un de solitaire ?
- Ouais non pas du tout, c'est juste qu'ils sont tous en prison, alors la classe elle est un peu vide. Restent plus que les professeurs et Etienne, ce gros batard de fayot qui a même pas le net ouah ce laid !
- Tous en prison ?
- Bah ouais. Les médias en ont pas beaucoup parlé, mais la loi a déja été appliquée dans ma classe. A cause de ma mère. Y a Martin qui a pris deux mois ferme pour la première saison d'Un gars, une fille, y a Guillaume qui s'est mangé six ans pour Hitch, expert en séduction et Noémie qui a été condamnée à l'Hadopeine de mort pour avoir téléchargé une chanson de Cali. C'est un peu abusé, surtout pour Noémie. Je la kiffais bien. Elle a un beau cul.
- Et vous, vous téléchargez ?
- Ouais. Des discours de Jospin en Mp3.
- Ah oui ?
- Remasterisés, attention. J’écoute en boucle « Nicolas Sarkozy est l’incarnation même du pouvoir sortant », un concert à Lens en mars 2007.
- Vous risquez gros, là. N'avez-vous pas peur de recevoir bientôt une lettre recommandée du Ministère ?
- Je m'en branle. De toute façon la révolution est laxatif, elle va bientôt émerger.
- Latente vous voulez-dire ?
- Ouais je sais plus. Enfin ça fait chier, quoi.
- Vous téléchargez des films ?
- Bien sûr. Depuis deux semaines, je copie et je grave tous les passages télévisés qu'a fait Sarkozy en mars. J’ai déjà treize mois, six jours, vingt heures et quarante-deux minutes de bandes de Sarkozy sur mes disques durs. Et au moment de les vendre, à l’intérieur des boitiers, je glisse des photos lol, pour abuser.
- Des photos ? Clara Morgane ?
- Non. La photo officielle du Congrès d’Epinay, en 1971, avec Mitterrand. Je l’ai imprimée puis affichée en face de mon lit. Ca la fout trop en rogne, ma mère ! Ah et puis je télécharge des bouquins en PDF, aussi. 
- Harry Potter ?
- « Cela commence par une ballade », de Laurent Fabius. J’ai tous les livres de Michel Rocard et une version collector en japonais d’ « Innover ou subir », d’Edith Cresson.
- Vous êtes de gauche ?
- Non. C’est juste pour l'emmerder. Elle a trop la haine. Elle veut tout interdire maintenant à cause de moi ! Comment je l'ai trop niquée !
- Etes-vous conscient que le web hexagonal paye les pots cassés de votre attitude ?
- Moi je m’en fous je vais fuguer sur un autre continent où tout est possible, pour refaire ma vie.
- L'Amérique ?
- Non, sur Facebook. Elle pourra jamais me retrouver là-bas, personne, la police non plus car je vais me mettre sous un peudosnyme et refuser toutes les demandes de friends. Tout en continuant à aller sur Emule !! Fuck !!
- Pensez quand même à télécharger un jour ou l'autre le Bescherelle. Ca peut servir.





Repost 0
Published by Myblack - dans Actualité
commenter cet article
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 01:38

Il arrivera fatalement une nuit ou l’autre - ouais, j’écris mes post lorsque le soleil éteint sa lumière - où un article anti-Plus Belle la vie fera son apparition sur ce Blog. S’en suivront alors les insultes des fans, les retombées publicitaires, les mises en demeure du père de Rudy et le franchissement du mur du con (1224 commentaires).

 

Je préfère attendre un peu, suffisamment pour que la série prenne encore de l'ampleur et qu'elle soit citée en exemple par Obama. Le glorieux parcours de Plus Belle la Vie n‘a en effet pas atteint son zénith, puisqu’à ma connaissance une adaptation américaine n’est toujours pas dans les tuyaux et que le film avec Mickael Youn (Nicolas) et Francis Huster (Benoît) cherche un producteur.

 

Par contre, preuve de son succès dans nos frontières, Plus Belle la vie a été copié, pompé par les auteurs de la France entière, tellement méprisés par le talent qu’ils s’en remettent à la photocopie pour rutiler.

 

Voici quelques-unes de ses séries s’inspirant, très librement, de l’original.

 
POUBELLE LA VIE

 

Dans un quartier purulent de la ville de Dreux, le quotidien de huit éboueurs en quête d’idéal.

 
Résumé de l’épisode précédent : Abdélatif, 23 ans, trouve dans un sac plastique la main d’un jeune enfant de quatre ans. Alors qu’il envisage d’aller en parler à la police, ses collègues - majoritairement des sans-papiers - l’en dissuadent. Trouvera-t-il la force de leur dire non ? 

 

Attroupement d’adolescents fans de la série à quelques mètres du lieu de tournage

 Points forts :

- Des noirs héros d’une série, ça nous change de Mouss Diouf.

- Des répliques bien senties : « les goûts et l’éboueur, ça ne se discute pas. »

 Points faibles :

- Les clichés véhiculés : les éboueurs sont tous des noirs sans-papiers ou des lourdeaux incultes, alors qu’il existe également des noirs incultes et des lourdeaux sans-papiers.

- Les courses-poursuites peu réalistes entre le camion-poubelle et la police dans les rues de Dreux.

- L’odeur. Surtout des noirs.


Chanson du générique : La Benne, chantée par Lucien Aznavour « La Benne, La Benne, ça voulait dire qu’on était à Dreux. »

 PLUS BELLE LA VITRE

 

Dans une maison avec balcon de la ville de Reims, le quotidien romancé d’une femme de ménage 

Résumé de l’épisode précédent : Alors que Monique entame sa journée à neuf heures, elle est immédiatement frappée par des traces de doigts dégueulasses sur la vitre de la salle à manger. Encore un coup de ce crasseux de Joël ! Hélas, dans la moiteur aromatisée au citron de la matinée, se noue un drame : il ne reste plus d’éponge, et les Martineau rentrent à onze heures

 







Dans l’épisode 28, diffusé le 19 mai prochain, un second personnage, masculin cette fois, fera son apparition. Simple amant de passage pour Monique ou redoutable rival ?


Points forts :

- Non, vraiment, on ne trouve pas.


Points faibles :

- Le manque d’action générale, malgré toute l’énergie déployée par les scénaristes.

- Dans les reflets des vitres parfois, en regardant bien, on voit la prod’ et les caméramans, putain les cons ils auraient pu faire gaffe.

- Monique a 41 ans.


 Chanson du générique : « Sale », de Garou

 


 PLUS BELLE LE VIT

 

vit: (Vieilli) masculin Pénis

Dans un quartier animé de la ville de Moulins-sur-Allier, le quotidien de trois jeunes étudiantes en BTS Maintenance-auto que des rêves de garage habitent.

 

Points forts :

- Une plongée sans concessions dans la réalité de la France d’aujourd’hui

- Les trois jeunes étudiantes sont très studieuses.

- La présence de nombreuses guest stars attirés par l’expérience

 


 

Episode 73 : la guest star François Berléand au sommet de sa forme.

 


Points faibles :

- Quoi qu’en disent l’attaché de presse et les producteurs de la série, toutes ces bites poilues, c’est pas très service public, quand même. Surtout à 20h10.

- Un faible taux de pénétration chez les 45-75 ans.

 



Chanson du générique

: « Aller plus haut », de Tina Arena.


Egalement disponible, mais sur le satellite :
- Poutrelle la vie, le quotidien de maçons
- Plus blême la vie, le quotidien de comptables
- Plus Bêêêh la vie, le quotidien de Sébastien, un mouton
- Pucelle la vie, le quotidien d'Anne Roumanoff

Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 12:03

 Salut, c’est Jean-Michel Lapoisse, le spécialiste sexe, dragues et relations humaines du Blog de Myblack. Aujourd’hui, et spécialement pour vous, je vais vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : l’autodérision


 

Comme son nom l'indique, l'autodérision consiste à faire des blagues à bord d'une voiture. Cela élimine donc d'office - de Strasbourg -deux types de personnes : ceux qui n'ont pas le permis de conduire et ceux qui n'ont pas d'humour. Les deux étant intimement liés : il suffit pour s'en persuader d'observer à quel point les utilisateurs des transports en commun semblent dépressifs.

Au fil du temps, toutefois, mue par l’évolution sémantique, l’autodérision a finit par s’étendre à tous ceux faisant des blagues à bord de soi-même. L’autodérision est une manière de reconnaître ses faiblesses pour mieux en jouer auprès des autres. Moi qui possède énormément de faiblesses, je joue souvent de l’autodérision. Ca fait moins chier les voisins que l’harmonica, et ça évite de prendre le melon.

 

Le meilleur moyen d’afficher son autodérision est encore de la mettre en scène. Emmanuel Vatrichon l’a très bien compris. Il n’y a pas que ses origines qui soient modestes : ce fils de forgeron est sorti de sa vallée profonde, oh oh, pour se filmer sous la forme d’un sketch resplendissant d'humilité, la-li-la-la.

 

Emmanuel, qui a acheté le livre de Myblack « Les sketchs en vidéo pour les nuls », a parfaitement mis en principe les préceptes de son mentor :

 

- Adopter un nom ridicule tels Jean-Christian, Jean-Loup, Guy ou Jean-Paul.

- Prendre une voix de merde de manière à annihiler toute possibilité de charisme.

- S’habiller comme dans les années 80 en montrant, si possible, ses slips de bains à motifs floraux.

- Interpréter son texte sans se soucier du ridicule, car ce n’est qu’un sketch.
- Evoluer dans un contexte ridicule, style croisière pour célibataires, meeting de Christiane Taubira, épreuve du théâtre en groupe de trois à la Nouvelle Star.
- Posséder un âge déja bien avancé ne laissant guère d'espoir en l'avenir (de 42 à 58 ans)

- Mettre des lunettes de professeur de mathématiques berrichon

- Prévoir des répliques pathétiques, si possible à dire seul devant sa glace.

- Publier la vidéo sur Youtube.

 

Et le tour est joué :

Repost 0
Published by Jean-Michel Lapoisse - dans Jean-Michel Lapoisse
commenter cet article