Curriculum vital

2030. Je travaille pour une boîte dont le produit est l’humain. Chaque jour, je supprime les produits périmés. C’est simple, il n’y a qu’à appuyer sur un bouton.

Commentaires

Mardi 31 mars 2009 2 31 /03 /Mars /2009 17:52

Bureau du jugement dernier, mardi, 11 heures.



 

« Bonjour.

- Ah, monsieur Myblack, entrez-donc, nous vous attendions.

- C’est chaud pour se garer ici.

- C’est à cause des travaux, oui. On refait un peu l’agencement du site. On agrandit en prévision d’un arrivage pour la guerre atomique mondiale de 2014. Deux à trois milliards de personnes.

- Le problème, c’est que je fais la queue depuis trois mois, et mon ticket de parcmètre est valable seulement quinze minutes. J‘espère que les contractuelles seront compréhensives.

- Les contractuelles vont en enfer, monsieur Myblack. Bien. Vous êtes donc ici pour votre jugement dernier.

- Je ne suis jamais passé devant un jury. C’est intimidant. Enfin si j’ai fait demi-finaliste de Popstars en 2003 mais bon, c’était Bruno Vandelli, c’est pas la même chose. Qui êtes-vous, au juste ?

- Je suis Dieu. Francis Dieu.

- Moi c’est Pierre Nichon. Alias Saint-Pierre, mon nom de scène.

- Moi c’est Marianne James.

- Et moi Dove Attia. Alias Pinpin le Lapin, mon nom de scène. Si vous restez-ici je vous encourage à aller voir ma comédie musicale sur la vie de Pascal Sevran, du 2 juin 2009 au 16 mars 2319. Pensez à réserver.

- Merci, c’est cool.

- Commençons sans plus attendre, j’ai un mini-golf avec KurT Cobain à midi. Myblack, je rappelle rapidement votre carrière de blogueur : propos offensants sur la personne de Grégory Lemarchal, propos douteux sur la population juive, propos douteux sur la population alsacienne, propos douteux sur la population comptable, jeux de mots multiples et blagues éculées sur Magalie Vaé, pompage sans vergogne de Desproges, Bigard, Carlos, Pierre Dac et Mireille Darc, fréquentation illicite avec la publicité pour moins d’un euros quotidien, cohabitation avec des intermittents du spectacle, sodomisation de moutons, téléchargement illégaux, moqueries sur les myopathes, les roux et les turfistes, insultes à agents…

- J’espère qu’ils ont W9 en enfer.

- La TNT est arrivée fin novembre, oui. Mais vous ne serez pas condamnés à la Géhenne.

- La Géhenne ?

- C’est le nom de scène pour l’enfer.

- La ou y a la Géhenne, y a pas de plaisir, monsieur Myblack. Et nous ne voulons pas vous priver de plaisir.

- Je ne mérite pas l’enfer ?

- Non. Un incroyable destin vous attend sur terre.

- C’est vrai que je dois descendre les poubelles. Ca fait trois mois qu’elles traînent dans mon appart, les voisins vont finir par appeler Béatrice et Danielle de l’émission C’est du Propre.

- L’homme est fait pour descendre du singe, monsieur Myblack, pas les poubelles.

- Je vais aller au Paradis, alors ?

- Au Paradis ?

- Ouais. Le Paradis.

- Ah, vous parlez du bar à tapas.

- Comment ça ?

- Le Paradis. C’est un bar à tapas à quelques pas d’ici. Rétroprojecteur, Pinpin.




- C’était pas censé être un lieu féérique comme un parc avec des bancs rouges, des anges, des femmes nues et des cascades de fleurs ?

- Vous regardez trop la publicité. Ouais, ok, on l'a vendu comme ça à l’époque. On allait pas dire aux croyants « après la mort, y a un bar à tapas, donc mourrez sans crainte. »

- Surtout que tout le monde n’aime pas les tapas.

- Ils ont augmenté les prix, en plus.

- Y a pas d'anges, alors ?
- Si. Mais ils font du flamenco.
- Peu importe. Non, monsieur Myblack, votre destin est sur terre. Des lecteurs vous attendent, une magnifique carrière de journaliste à Picsou Magazine vous tend les bras, deux romans non publiés ne demandent qu’à vous connaître, non, je suis désolé, mais il va falloir autre chose qu’un article sur Grégory Lemarchal pour mériter l’enfer.

- Je peux dire un poème si vous voulez.

- Allez-y.

- La nuit/On ne peut pas/Voir la nuit/Parce qu’il fait nuit

- Pour moi clairement il mérite l’enfer.

- La ferme Pinpin. Myblack, depuis quand remettez-vous en cause la parole de Dieu ?

- Depuis ma naissance.

- Ah, merde. C’est pas la réponse que j’attendais.

- Je n’ai aucune envie de retourner sur terre. Le monde est crasseux, opportuniste, individualiste, c’est la crise.

- C’est la crise ici aussi. Avant nous étions dix-huit jury lors du jugement dernier. Maintenant on est quatre, donc deux stagiaires.

- Ah je suis pas en CDD ?

- Non Marianne. Monsieur Myblack, l’enfer n’est pas pour vous. Il y a des gens pour ça.

- Oui mais moi j’ai pas W9 à Boulogne-Billancourt.

- Voulez-vous qu’on vous l’installe ? Pinpin, tu t’en charges ?

- Je ne retournerai pas sur terre !

- Le monde attend un sauveur. Un homme qui le déchargera de toutes ses peines, de sa haine, de la bave ectoplasmique qui s’étend sur chacun de ses organes. Un messie atomiseur de particules grises, qui plongera les saletés du globe dans la machine à laver de l’espoir.

- C’est ma mère qui nettoie à la main mes slips et mes vêtements.
- De toute manière vous partez d’ici demain. N’oubliez pas de payer la note du Mercure, quand même. Et d’éteindre la lumière en partant.

- Prévenez-moi la prochaine fois que vous désirez m’enculer. Même si ca plait pas à votre VRP, je mettrai un préservatif.

Par Myblack - Publié dans : Plaies de la vie quotidienne
Voir les 15 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés